Acide hyaluronique et sécheresse de l’oeil

DL’acide hyaluronique n’a été découvert qu’en 1934 par Meyer et Palmer dans le corps vitré de l’oeil du boeuf. Il s’agit d’un polymère linéaire à longue chaîne constituée d’une unité de base consistant en acide D-glucuronique et N-Acetyl-D-Glucosamine.

 

Cette unité de base peut se répéter jusqu’à 50 000 fois, si bien que le poids moléculaire de l’acide hyaluronique peut atteindre beaucoup plus qu’un million de Dalton. A la différence de la Glucosamine du stroma de la cornée, l’acide hyaluronique n’est pas lié à des protéines; de plus, il ne contient pas non plus de groupes sulfates.

 

L’acide hyaluronique est à même de lier plus d’eau que tous les autres Glycosaminoglycanes naturels ou synthétiques. Ceci prédestine l’acide hyaluronique à constituer un excellent succédané des larmes.