Bon à savoir sur la myopie et pourquoi il peut s’avérer judicieux de tenter d’influencer son évolution dès l’enfance

La myopie consiste à ne pas bien voir de loin, par exemple le tableau à l’école. C’est un défaut de vision fréquent, qui débute en général chez les enfants d’âge scolaire et peut continuer de progresser par la suite.

Partout dans le monde, la fréquence de la myopie a augmenté. Si les causes ne sont pas entièrement connues, il semble cependant que les facteurs environnementaux jouent un rôle considérable. Les fondements génétiques de la myopie comprennent la prévalence familiale et l’ethnie. Les principaux facteurs environnementaux sont l’intensité et la durée de la formation scolaire ainsi que le temps passé à l’extérieur. On cite, entre autres, l’environnement urbain, la durée des activités exigeant de voir de près et le statut socio-économique plus élevé.

La forme la plus fréquente de myopie est causée par un allongement du globe oculaire: la rétine est alors étirée, d’où un risque accru de complications potentielles. Une forte myopie augmente les risques d’altérations pathologiques comme le décollement de la rétine, la maculopathie myopique, la cataracte et le glaucome.

 

La macula (dite aussi tache jaune) est la zone présentant la plus haute densité de cellules sensorielles. C’est la macula qui est responsable de l’acuité visuelle permettant de percevoir les détails. C’est pourquoi les altérations maculaires (maculopathies) entraînent fréquemment une baisse significative de l’acuité visuelle.

 

Le tableau suivant montre le risque accru de maladies oculaires en cas de myopie:

Tableaux: Gifford, Kate: Preparing for the Myopia Control Stampede, Contact Lens Spectrum, 2016; Flitcroft, D.I.: The complex interactions of retinal, optical and environmental factors, Progress in Retinal and Eye Research, 2012 

Comment peut-on réduire la progression de la myopie?

 

Atténuer la progression de la myopie par le comportement

  • Passer au moins une heure par jour en plein air à la lumière naturelle réduit l’augmentation de la myopie. Cette mesure est cautionnée par des études scientifiques.
  • Une sous-correction de la myopie s’est avérée contre-productive. Veillez à ce que la myopie soit entièrement corrigée.

 

Les règles de conduite suivantes paraissent plausibles à première vue et sont parfois même justifiées par des références à des études. Néanmoins, l’efficacité n’a pu être prouvée chez aucune d’entre elles, et a été parfois totalement réfutée.

 

  • Règle des 20:20 - conformément à cette règle, lors d’un travail à l’ordinateur ou de l’utilisation d’un smartphone, il faut observer une pause de 20 secondes toutes les 20 minutes, afin de regarder au loin et de détendre ses yeux. Si la vue se trouble, c’est le signe qu’il faut faire des pauses plus souvent.
  • 30 minutes avant d’aller se coucher, il faut éviter de s’adonner à toute activité intensive de près, qu’il s’agisse du smartphone, de la tablette ou de l’ordinateur.
  • Les veilleuses ou autres éclairages importants sont à éviter pendant le sommeil.
  • Lorsque vous lisez, veillez à éclairer suffisamment la pièce (quoi que cela puisse signifier concrètement). Les yeux se fatigueraient à essayer d’alterner entre l’obscurité et l’objet à lire dans des pièces mal éclairées.
  • Dans la vision de près, une distance minimale de 30 - 40 cm est à respecter. Ceci doit être en particulier observé avec les smartphones.

 

Possibilités de traitement pour contrôler la progression de la myopie

 

Traitements médicamenteux

Selon des critères scientifiques, l’application locale d’atropine est le moyen le plus efficace pour diminuer l’élongation du globe oculaire. On applique une très faible concentration d’atropine (0.01%). Si l’efficacité est inférieure à celle obtenue avec des concentrations plus élevées, l’effet rebond est néanmoins moins prononcé après la phase d’élimination, si bien que cette concentration affiche, au bout du compte, la meilleure efficacité. L’application peut s’accompagner d’une dilatation de la pupille comme effet secondaire.

Orthokératologie (lentilles de nuit)

Les résultats observés jusqu’ici avec des lentilles de contact spéciales dites Ortho-K (Orthokératologie), qui sont portées uniquement la nuit, montrent une réduction de l’allongement du globe oculaire. Comme pour le traitement par atropine, on n’a pas encore entièrement élucidé comment cet effet est obtenu. La possibilité d’un effet rebond après l’arrêt de l'orthokératologie n’a pas été explorée de manière concluante jusqu’à présent. Il n’existe cependant pas de limitation dans le temps pour l’utilisation des lentilles Ortho-K.

Le remodelage tout en douceur de la cornée par les lentilles Ortho-K pendant le sommeil permet de retrouver une bonne vision à toutes les distances pendant la journée. Ainsi, cette méthode rend superflu le recours à une aide optique supplémentaire.

Lentilles de contact multifocales

L’efficacité des lentilles de contact souples ou rigides avec modification périphérique de la distance de l’image (lentilles de contact multifocales) est très controversée, car les études disponibles ne répondent pas aux exigences scientifiques. Pour la première fois cependant, une lentille de contact à usage unique (MiSight®) a été certifiée CE pour le contrôle de la myopie sur la base d’une étude multicentrique en double-aveugle (essai clinique aléatoire).

Conseil professionnel

Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller sur la situation de votre enfant et la suite à donner dans notre centre de la Kramgasse 54 dans la vieille ville de Berne. Merci de bien vouloir convenir au préalable d’un rendez-vous.